Positiv Festival : du pur électro en bord de mer

Vous êtes à la recherche d’une belle manière de célébrer l’été et de bouger en plein air, le tout en bord de mer ? Alors le Positiv Festival est fait pour vous !

Programmation du Positiv Festival 2016

Pour la 5ème édition de ce festival open air, les Docks du Sud vont vibrer avec une nouvelle programmation de folie qui nous est proposé à Marseille les 13 et 14 août 2016. L’occasion de (re)découvrir une belle ville et de finir vos chaudes journées en musique.

De 16h à 5h, vous pourrez écouter une palette de musiques électroniques aux différents courants (house, pop, bass…) pendant 2 jours consécutifs sous le soleil de la cité phocéenne.

Ainsi nous aurons le plaisir de retrouver de grandes têtes d’affiches telles que Fakear, Mr Oizo ou encore Lemaitre pour n’en citer que quelques-uns, mais aussi de jeunes stars montantes telles que Petit Biscuit, auteur d’un nouvel EP à tout juste 16 ans et ayant eu l’opportunité de participer au festival des Vieilles Charrues cette année.

A moins d’un mois du coup d’envoi, les connaisseurs n’ont pas perdu de temps et les places partent vite ! Si vous hésitez encore, jetez vite un coup d’œil au beau teaser réalisé par l’équipe du festival qui finira de vous convaincre.

Par VictoriaG, le 22/07/2016

Encore une belle saison sur VotreTalent

Chers internautes,

Source

Il est temps de se dire au revoir le temps d’un été. La saison de VotreTalent se termine comme elle a commencé : en beauté. Cette année, entre septembre et juin vous étiez 22 700 internautes (+123% par rapport à la saison dernière !) à nous suivre. Que vous soyez fidèle ou juste de passage, la #VTeam écrit tous ces beaux articles rien que pour vous.

Cette année encore, vous avez ri avec les chroniques de Nolwenn, dansé sur nos découvertes musicales, débattu sur nos diverses critiques de séries et cinéma, apprécié les portraits de vos célébrités préférées, vibré avec nos articles sur la littérature et j’en passe. VotreTalent, c’est d’abord la mise en avant de talents du web : musique, danse, art… VotreTalent c’est la culture à portée de tous, des découvertes et surtout une aventure humaine que des rédacteurs rejoignent chaque année.

Si vous voulez revivre l’année, suivez les aventures de la #VTeam sur Facebook et Twitter tout au long de l’été avant de se retrouver avec des articles inédits.

On se retrouve avec des tonnes de surprises en septembre. Vous n’allez pas être déçus ! Passez un bel été.

Par Celine, le 30/06/2016

Que dire...

Que dire de cette année passée ensemble? Que dire des inégalités encore et toujours plus fortes? Que dire de la liberté d’expression? Que dire de la montée des extrêmes politiques? Que dire du terrorisme? Que dire du racisme, de l’homophobie, de l’antisémitisme? Que dire de la génération qui se profile? Que dire… 

Je pourrai continuer sur des pages et des pages, usant la pointe de ma plume jusqu’à la faire saigner. Utiliser toute l’encre de la planète pour faire vivre l’utopie d’un monde meilleur, ne serait ce que par les mots. User un à un les tendons de mes doigts, à m’en briser les phalanges pour voir ce mirage se dresser au dessus de la bêtise des hommes. Le regard que je jette sur le passé est teinté d’une forme de nostalgie. Encore une année gâchée par l’ignorance de l’espèce humaine, par son incapacité à laisser son prochain tracer la route qui lui est destinée. 

Que dire… Que dire de nos libertés bafouées, des promesses non tenues par nos politiciens, de la parjure de notre droit de penser? Que dire de ces beaux mouvements sociaux émoussés par un ballon rond? Que dire de nos syndicats qui ne voient qu’un intérêt personnel et financier dans les causes de tout un peuple? Que dire de ces personnalités gagnant trop d’argent pour courir sur un terrain et traîner dans la boue les valeurs d’une nation, sous les applaudissement de celle ci? Que dire de ces patrons qui gagnent jusqu’à 700 fois le salaire d’un seul de leurs employés? Que dire… 

 

Le virtuel nous a tué. Nous oublions jusqu’à notre propre vie privée. Nos pensées étalées au grand jour, devant justifier au seigneur Facebook le moindre de nos faits et gestes, où nous sommes et en quelle compagnie. Nous sortons tous avec le même petit ami jaloux et possessif ! Le numérique abruti chaque jour un peu plus les ignorants que nous sommes, donnant crédit à l’idiocratie et envoyant la culture aux oubliettes sous peine de censure. Le virtuel nous rend seul, triste et dépendant. Nous sommes des drogués de l’information, des athlètes dans la course à la manipulation médiatique. 

Que dire… Que dire de l’idéal culturel de nos jeunes? Que dire de la télévision? Que dire des politiques culturelles actuelles envers les festivals? Que dire de l’école? Que dire des stéréotypes inculqués dès notre plus jeune âge? Que dire… 

Avec un taux de réussite d’approximativement 100% au Bac, des programmes de plus en plus allégés, un système scolaire élitiste favorisant les inégalités sociales, l’équation « pourquoi vivons nous dans ce monde intolérant » n’a pas d’inconnue. Le jour où nous comprendrons que l’avenir dépend du présent tout en regardant les erreurs du passé, peut être trouverons nous une solution. 

Que dire… Mais oui, que dire ? Que dire de la mort de Hodor? Que dire sur le fait que vous ayez aimé cet article parce qu’il est négatif et que c’est ce que vous cherchez tous? 

Eh bien souriez. Levez la tête et faîtes un pas après l’autre. Lâchez vos smartphones, vos écrans, vos télés et sortez dans la rue. Tournez la tête et regardez qui est assis à côté de vous dans le métro. Prêtez attention à votre prochain car c’est dans la solitude que se créées les dérives qui conduisent à l’irréparable. Rappelez vous que vous n’avez qu’une vie et qu’elle est courte. Observez la nature en marche autour de vous, nous ne l’avons pas encore totalement détruit. Parlez, rendez visite à vos proches, sortez boire un café avec l’amour de votre vie. Profitez tout simplement car nous avons beau nous lamenter sur notre sort, nous ne faisons rien pour que celui ci s’améliore. Et par pitié, laissez les hommes et les femmes vivre en paix dans la voie qu’ils ont choisi. Rien ne vous regarde à part vos propres choix. 

Sur ces belles paroles que je vous invite à méditer et partager comme l’ont fait quelques barbus avant moi, je vous souhaite un bel été et vous dit à l’année prochaine! 

Par Nolwenn, le 29/06/2016

ELLE avec Isabelle Huppert : le viol pour la forme mais le vide comme fond

"Elle" de Paul Verhoeven, est l’adaptation cinématographique du roman "Oh…" de Philippe Dijan dans lequel le personnage d’Isabelle Huppert est victime d’un viol. Dérangeant, il a été accusé de faire l’apologie du crime par une association féministe et LGBT.

Michelle est une femme à la tête d’une entreprise de jeux-vidéos qui commande sans foi ni loi ses amours comme ses aventures. Fille d’un tueur ultra-médiatisé, elle croit voir ressurgir son passé lorsqu’elle se fait violer chez elle.

"Elle", le nouveau film de Paul Verhoeven, est l’adaptation cinématographique du roman « Oh… » de Philippe Dijan. A l’écran, on retrouve Laurent Laffite et Virginie Efira dans le rôle d'un couple hype catho qui ne leur va pas du tout et Isabelle Huppert dans le rôle de cette femme violée qui s'en fout tellement... que nous aussi.

"ELLE" est un film glauque et pervers à bien des égards, et c’est à ce niveau que repose son succès. Mais "ELLE" se perd entre des histoires légères trop mises en avant, et des thèmes forts qui ne le sont pas assez. Entre des clichés poussés à l’extrême et des situations sans queue ni tête, "ELLE" est un film baclé à l'histoire peu crédible.

Par CamilleRuffray, le 28/06/2016

Interview : Jérémy Kapone revient avec un nouvel EP

La #VTeam a eu la chance de pouvoir interview Jérémy Kapone pour la sortie de son EP "Aquarium" !

Source

VotreTalent : Bonjour Jeremy ! Peux­-tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?
Jérémy Kapone : Je suis auteur/compositeur/interprète mais aussi acteur, j'habite Paris et suis né le 16 avril 1990, j'aime la poésie surréaliste et siffler en marchant.

VT : A partir de quel moment as-­tu commencé à faire de la musique ?
J.K : Dès mes 15 ans j'ai commencé à faire de la guitare, à composer et à écrire mes premières chansons, monter mes premiers projets...

VT : Quelles ont été tes influences musicale tout au long de ton parcours ?
J.K : Jimi Hendrix m'a donné envie de commencer la guitare après Neil Young, Tom Waits, Nick Drake...

VT : Ton EP “Aquarium” est sorti le 3 juin dernier. Tu as d’ailleurs déjà sorti deux premiers singles, “A ce moment même” et “Ton coeur, "Ton âme et tes dix doigts”. Peux­-tu nous parler de l’ambiance de ces titres et ceux à venir ainsi ce que cet EP représente pour toi ?
J.K : Il y a vraiment quelque chose de rock/folk dans ces premiers titres que je dévoile, ceux à venir aussi seront dans cet esprit, pour moi ce premier EP représente la musique que j'aime, le son que j'aime, il me ressemble, il est authentique et décalé.

VT : Pour beaucoup de personnes qui ne suivent pas forcément ton actualité, tu restes “le mec de LOL”, marre d’avoir cette image ou au contraire tu trouves que cette expérience a été bénéfique pour toi ?
J.K : Je pense que ce film a pu donner une image faussée de ce que je suis vraiment artistiquement, beaucoup de gens effectivement ont du mal à décrocher de l'image du film mais d'un autre côté je n'ai personnellement aucun regret à aavoir fait ce film, il ne m'a apporté que du positif. À moi de prouver que je ne suis pas que « le mec de lol », c'est tout.

VT : Et le Jeremy Kapone acteur, fini ou juste laissé de côté ?
J.K : Comme je dis souvent : « Tu peux avoir plusieurs cordes à ton arc mais tu ne peux tirer qu'une flèche à la fois. » En ce moment ma flèche c'est ma musique.

VT : Suite à la sortie de ton nouvel EP, tu comptes faire une tournée pour rencontrer ton public et en faire la promotion ?
J.K : Certainement à partir de l'automne, là je suis en studio pour finaliser mon album qui devrait sortir l'année prochaine.

VT : Comment te vois-­tu dans 5 ans ?
J.K : Je ne futurise pas, je vis le présent ; le passé, l'avenir c'est pas si important face à maintenant.

VT : Si tu avais un conseil à donner à nos lecteurs qui souhaitent se lancer dans la musique, quel serait-­il ?
J.K : Ne vous faites pas d'illusion, la musique c'est avant tout beaucoup de travail, de technique, de sacrifice et une infinie passion, l'idée qu'un musicien se la coule douce est pure fantasme.

VT : Le mot de la fin et tout le monde y passe sur VotreTalent : Quelle est la devise qui t’aide à avancer au quotidien ?
J.K : « Persévérance, même dans l'errance, jamais ne tire sa révérence. »

Par CelineG, le 27/06/2016

Réseaux sociaux